Récupérer les enfants à l’école quand on travail

Quand on devient maman, conjuguer vie familiale et vie professionnelle peut parfois être problématique. Vous êtes nombreuses à ne pas sortir du bureau avant 18h. Etre à l’heure pour récupérer les enfants à l’école est compliqué. Mais heureusement il existe une solution simple et économique : la baby-sitter.

C’est quoi une baby-sitter ?

C’est une personne qui va s’occuper d’aller chercher vos enfants à l’école. Ensuite elle va s’en occuper jusqu’à votre retour à la maison. En fonction de l’âge de vos enfants, elle peut soit jouer avec eux, soit leur faire faire les devoirs. Souvent elle les assiste pour la toilette et peut aussi les faire diner.

C’est ce que l’on appelle la garde périscolaire. Si vous commencez le travail très tôt, elle peut aussi gérer les enfants le matin pour les préparer et les accompagner à l’école. Les baby-sitters sont souvent des étudiantes qui font de la garde d’enfants comme job étudiant.

Témoignage d’Emilie

Emilie, une de nos fidèles lectrices nous explique comment elle a eu recours à une baby-sitter. Elle est employée de banque, habite à Villeneuve-Loubet dans les Alpes-Maritimes et travail à Nice.

«Après ma séparation avec le papa de Salomé, j’ai dû m’adapter pour m’occuper de ma fille toute seule. Mes horaires de travail sont 9h – 18h. J’ai 45 minutes de trajet tous les matins et tous les soirs. Le matin je peux déposer Salomé à la garderie, mais le soir impossible d’être à l’heure pour la récupérer. N’ayant pas de famille à proximité, j’ai fait appel à une baby-sitter. Elle s’appelle Anaëlle, c’est une étudiante en deuxième année de psychologie. Elle récupère Salomé à la crèche chaque soir à 17h30. Ensuite elle l’accompagne jusqu’à notre maison. Quand je rentre vers 19h30 Salomé est douchée, et bien souvent Anaëlle l’a aidé à ranger sa chambre. Au début j’avais un peu peur qu’elle soit en retard ou pire qu’elle oublie d’aller chercher Salomé à la crèche. Mais elle est très pro. Dès qu’elle l’a récupéré, elle m’envoie un texto. Ça me tranquillise et je sais que je peux lui faire confiance ».

Comment trouver la baby-sitter idéale ?

Vous avez certainement consulté les annonces chez le boulanger avec les numéros de téléphone qu’on déchire. Mais il existe un moyen beaucoup plus rapide et efficace : les sites internet de baby-sitting. Vous y trouverez des milliers d’annonces classées par villes, disponibilités, expériences, etc… Le plus connu est nounouland.com. Le succès de ce site de baby-sitting repose sur sa simplicité d’utilisation. Une fois que vous avez remplit votre recherche, le site ne vous propose que les baby-sitters qui vous correspondent vraiment.

Mais combien ça coute ?

Eh bien ce n’est pas si couteux que ce que vous pouvez penser. Grace aux aides de la CAF et aux déductions d’impôts, en fonction de vos revenus, la facture pour votre garde d’enfants à domicile peut descendre à moins de 2 euros de l’heure. Pour bénéficier de tels tarifs il faut avoir recours à une babysitter au moins 16 heures par mois et passer par une agence de garde d’enfants qui possède un agrément délivré par les « Directions régionales des entreprises et de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi ».

Reprenons l’exemple d’Emilie qui élève seule sa fille Salomé âgée 2 ans et demi. Elle a un revenu annuel de 24 000 euros et fait appel à Anaëlle 2 heures par jours, 3 fois par semaine. Soit en moyenne 24 heures par mois.

L’agence de garde d’enfant agréée lui facture 23,60 euros de l’heure soit 566,40 euros par mois. La CAF prend en charge 85% du montant soit 481,40 euros. Il lui reste donc 85 euros à débourser pour le mois. Sur cette somme, Emilie bénéficie d’un crédit d’impôts à hauteur de 50%. Au final, le cout de sa baby-sitter n’est que de 42,50 euros soit 1,77 euros de l’heure.