Slow Cosmétique : pourquoi faire ses soins le soir ?

S’il est vrai que la Slow Cosmétique prône un retour au naturel des soins pour le visage, ceux-ci restent indispensables, et ce, notamment le soir. Pollution, stress, maquillage, notre peau est mise à rude épreuve dans la journée. Pour la réparer après ces différentes agressions, la Slow Cosmétique propose une routine soir en quelques étapes, avec des soins 100 % naturels.

Pourquoi privilégier une application de ses soins le soir ?

La peau est plus réceptive le soir à la réception de soins. Cela s’explique par le fait que, le soir, la peau n’est plus agressée par l’extérieur. Tranquille, elle est prête à se régénérer. En effectuant vos soins le soir, vous permettez à votre peau d’absorber, durant la nuit, les différents principes actifs que vous avez pris le soin d’appliquer au préalable. Ceux-ci ont alors le temps de pénétrer dans votre peau et d’agir en profondeur, sans perturbations extérieures.

Les étapes essentielles d’une routine soir en Slow Cosmétique

Lorsque l’on effectue ses soins le soir en suivant le principe de la Slow Cosmétique, certaines étapes indispensables sont à respecter.

Le démaquillage

Lorsque l’on se maquille dans la journée, il est inconcevable d’aller se coucher sans être passé par la case démaquillage. Le maquillage contient des allergènes qui, s’ils ne sont pas enlevés, vont venir encombrer vos pores et ainsi favoriser l’apparition de points noirs.

En Slow Cosmétique, on se démaquille à l’huile en privilégiant une huile végétale neutre qui, de ce fait, a conservé tous ses principes actifs : l’huile d’argan, d’abricot ou de jojoba par exemple.

Le nettoyage

La Slow Cosmétique préconise de se nettoyer le visage une fois par jour en privilégiant le moment du soir. Celui-ci peut s’effectuer après le démaquillage. Il permet d’éliminer les résidus de la journée qui peuvent persister sur votre peau. On préfère un nettoyant doux sans savon ou un savon surgras.

Vous pouvez également nettoyer votre visage à l’hydrolat, eau aromatique, qui permet à la fois de nettoyer le visage en douceur mais également de rééquilibrer le pH de votre peau. Chaque type de peau à son hydrolat. Si vous avez une peau grasse, privilégiez le tea-tree ou l’hydrolat de lavande, qui vont assainir votre peau. Si vous avez une peau mature, préférez l’hydrolat de camomille ou l’eau de rose.

Enfin, l’éponge Konjac (éponge 100 % naturelle et végétale) permet, lorsqu’elle est mouillée, un nettoyage efficace et tout en douceur.

Le sérum

Une fois votre visage bien nettoyé, celui-ci est prêt pour l’hydratation. En Slow Cosmétique, le sérum peut être un mélange d’huiles végétales vierges. Il faut bien choisir ces huiles végétales en fonction des besoins de votre peau. Les peaux sèches apprécieront les huiles de bourrache, d’onagre, d’amande douce et d’argan. Les peaux grasses quant à elles, se tourneront plutôt vers les huiles de jojoba et de noisette. Si vous souhaitez un effet anti-âge, privilégiez l’huile d’églantier, de rose musquée et de figue de barbarie. Les différents actifs présents dans votre sérum, acides gras essentiels et vitamines, vont être absorbés instantanément par votre peau, lui procurant ainsi une hydratation en profondeur.

La crème de nuit

L’usage d’une crème de nuit en Slow Cosmétique n’est pas recommandé. En effet, l’application d’un sérum le soir est suffisant à l’hydratation de votre peau. Néanmoins, si vous avez besoin d’un surplus d’hydratation ou que vous ne pouvez pas vous passer de votre crème de nuit, privilégiez une crème riche en acides gras essentiels. On les retrouve dans les huiles végétales vierges comme l’huile d’avocat. Votre crème doit également contenir des ingrédients dits émollients qui vont venir protéger votre peau, comme le gel d’aloe vera.

Enfin, selon votre type de peau, on privilégiera une texture fluide pour les peaux grasses et une crème à la texture plus riche pour les peaux sèches.