le burn out maternel : reconnaître les signes, comment s’en sortir

burn out maternel ou syndrome d'épuisement maternel

En France, le burn-out maternel est un phénomène de plus en plus courant, avec un nombre croissant de femmes touchées. Selon une étude réalisée par le Centre national de la recherche scientifique en 2018, près de 7 % des mères françaises ont connu un burn-out maternel.

De plus, une enquête menée par l’Observatoire de la parentalité en 2017 a révélé que 40 % des mères françaises souffraient d’un épuisement professionnel et personnel. Ces chiffres montrent que le burn-out maternel est un phénomène sérieux qui mérite d’être pris en compte et traité.

Le burn out maternel : qu’est ce que c’est ?

Le burn-out maternel est une forme de stress et d’épuisement professionnel que peuvent éprouver les mères, notamment celles qui cumulent les obligations familiales et professionnelles.

On peut en effet parler de burn-out maternel lorsque la mère est confrontée à un stress chronique et à une pression importante, alors qu’elle tente de satisfaire toutes ses obligations.

Les causes du burn-out maternel peuvent être multiples et variées. Les principaux facteurs sont :

  • le manque de temps
  • le sentiment d’être dépassée par la situation
  • le sentiment d’être en décalage avec les attentes de la société
  • la pression sociale et des attentes des autres

De plus, le burn-out maternel peut être le résultat d’un environnement stressant, d’un manque de soutien et d’un manque de reconnaissance. Enfin, le burn-out maternel peut être le résultat de problèmes familiaux ou de conflits au sein de la famille.

burn out maternel les symptomes

Quels sont les symptômes d’un burn out maternel, le syndrome de l’épuisement maternel ?

Les symptômes du burn-out maternel sont très variables et peuvent inclure :

Une fatigue chronique et une sensation de manque d’énergie

La fatigue chronique est l’un des symptômes les plus courants du burn-out maternel. Les mères qui souffrent de ce syndrome se sentent épuisées et engourdies en permanence, même après une bonne nuit de sommeil. Elles ont du mal à trouver l’énergie nécessaire pour accomplir les tâches quotidiennes et se sentent souvent débordées.

Les statistiques montrent que près de 70% des mères d’enfants en bas âge souffrent de fatigue chronique et de manque d’énergie. Près de la moitié d’entre elles déclarent également souffrir d’un manque de concentration et de difficultés à rester motivées.

Il est donc important que les mères puissent trouver des moyens de prendre soin d’elles-mêmes et de réduire leur niveau de stress pour éviter le burn out maternel.

Une irritabilité et un sentiment de colère fréquents

Les mères qui souffrent de burn-out maternel sont souvent irritables et ont tendance à perdre facilement leur sang-froid. Elles peuvent avoir des réactions excessivement négatives face à des situations qui ne devraient pas les affecter. Elles peuvent également être susceptibles et s’emporter facilement avec leur entourage.

Une nouvelle étude de l’Université de Californie à San Diego révèle que les mères sont plus susceptibles que les pères de souffrir d’une irritabilité et d’un sentiment de colère fréquents. D’après cette étude, environ 57 % des mères ont déclaré ressentir une irritabilité et une colère fréquentes, contre seulement 14 % des pères.

Une anxiété et des sentiments de dépression

Un autre symptôme fréquent du burn-out maternel est l’anxiété. Les mères qui souffrent de ce syndrome sont souvent anxieuses et peuvent avoir des pensées et des sentiments négatifs qui les empêchent d’avancer. Elles peuvent également avoir des pensées déprimantes et des sentiments de désespoir.

syndrome épuisement maternel et dépression

Une perte d’intérêt pour les activités qu’on aime et qu’on trouve normalement agréables

Certaines mamans peuvent perdre leur intérêt pour les activités qu’elles appréciaient auparavant. Elles peuvent également se sentir désintéressées par leurs activités familiales et ne pas avoir le temps ou l’énergie pour passer du temps avec leurs proches.

Un manque d’appétit

Les mères souffrant de burn-out maternel peuvent également avoir des problèmes digestifs. Elles peuvent perdre leur appétit ou manger plus que d’habitude. Les changements dans leur alimentation peuvent avoir des effets négatifs sur leur santé physique et mentale.

Des troubles du sommeil

Les troubles du sommeil sont une partie commune de ce trouble. Selon une étude, publiée dans la revue Sleep Health, 83% des mères de deux enfants en bas âge souffrent de problèmes de sommeil. Ce chiffre est alarmant et peut avoir des répercussions importantes sur la santé et le bien-être d’une mère.

Les mères qui en souffrent ont du mal à s’endormir et à rester endormies toute la nuit. Elles peuvent également se réveiller fréquemment et ne pas être en mesure de se rendormir facilement. De plus, elles peuvent ne pas se sentir reposées après avoir dormi et avoir l’impression de n’avoir pas assez dormi.

Des troubles de la mémoire et des difficultés à se concentrer

Selon une étude menée par le Centre de recherche sur la santé des mères et des enfants, publiée en 2019, 60 % des mères interrogées ont trouvé la journée plus longue et plus épuisante après avoir eu un enfant.

Les mères qui en souffrent peuvent se sentir distraites, oublier des choses faciles et perdre leur chemin. Elles peuvent également avoir du mal à prendre des décisions et à se souvenir de leurs engagements.

Des maux de tête fréquents ou des douleurs musculaires

Le burn out maternel peut aussi entraîner des maux de tête fréquents ou des douleurs musculaires. Les maux de tête peuvent être causés par le stress et l’anxiété, et les douleurs musculaires peuvent être le résultat de la tension accumulée dans le corps des mères qui en souffrent.

Une réduction de la libido

Le burn out maternel peut également entraîner une réduction de la libido, ce qui peut être très frustrant pour les mères et pour leur partenaire. Les femmes qui en souffrent peuvent avoir du mal à éprouver du désir sexuel et à prendre du plaisir durant l’activité sexuelle.

Des difficultés à prendre des décisions ou à effectuer des tâches courantes

Enfin, le burn out maternel peut entraîner des difficultés à prendre des décisions ou à effectuer des tâches courantes. Les mères qui en souffrent peuvent avoir du mal à se concentrer sur des tâches simples et à prendre des décisions rapides. Elles peuvent également avoir du mal à se souvenir des informations et à trouver des solutions aux problèmes.

Comment les mères peuvent-elles lutter contre le burn out maternel ?

Il est important pour les mères de prendre soin d’elles-mêmes et de pratiquer des activités qui leur procurent du plaisir.

Elles doivent également s’assurer qu’elles ont suffisamment de temps pour dormir et se reposer. Il est également important pour les mères de trouver du temps pour passer du temps avec leurs amis et leur famille et de faire des activités qui leur permettent de se sentir à nouveau en forme.

De plus, les mères doivent chercher de l’aide et du soutien si elles en ont besoin. Selon une étude du National Institute of Mental Health (NIMH), 40 % des mères disent qu’elles cherchent de l’aide mais ne savent pas où la trouver.

burn out maternel : comment s’en sortir : soutien des proches, consulter professionnels de santé »

Le burn out maternel est un état de fatigue et de stress intense qui est fréquemment rencontré par les mères. Il se manifeste par une perte d’énergie et un sentiment d’épuisement permanent. Bien que le burn out maternel ne soit pas une maladie, il n’en reste pas moins une source de souffrance et de fragilité qui peut sérieusement affecter la qualité de vie des mères.

Heureusement, il existe plusieurs moyens de surmonter le burn out maternel et de sortir de l’impasse.

Soutien des proches

Tout d’abord, l’un des moyens les plus efficaces est le soutien des proches. Parler de ses difficultés à des amis ou à des membres de sa famille peut aider à se sentir moins seul et à retrouver un peu d’espoir. De plus, ces personnes pourront être un soutien précieux et un réconfort.

Consulter un médecin, un psychologue, un psychiatre

Il peut également être nécessaire de consulter des professionnels de santé. Les psychologues ou les psychiatres sont des experts qualifiés qui peuvent aider à comprendre et à surmonter le burn out maternel. Ils peuvent également prescrire des médicaments ou des thérapies spécifiques pour soulager les symptômes.

Enfin, il est important de prendre soin de soi et de prendre du temps pour se relaxer et se ressourcer. Cela peut inclure des activités comme la lecture, la méditation, la promenade ou tout autre activité relaxante qui permet de se recentrer et de retrouver un peu d’énergie.

Prendre soin de soi et bénéficier du soutien des proches et des professionnels de santé peut aider à surmonter le burn out maternel et à retrouver une qualité de vie satisfaisante.

Sources :
– https://www.coeurdemaman.com/burn-out-maternel-symptomes-causes/
– https://www.hopkinsmedicine.org/health/wellness-and-prevention/burnout-in-mothers
– https://www.webmd.com/parenting/what-is-mommy-burnout#1

 

Crédit photos : Unsplash